La création du capteur de rêves...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La création du capteur de rêves...

Message  Romance le Dim 8 Avr - 15:58







La création du capteur de rêve:

Il y a fort longtemps, un couple autochtone donnait vie à un jeune garçon. Il était assez lourd pour son jeune âge, mais pas nécessairement plus grand ou gros que les autres jeunes Hurons. À sa naissance, au premier contacte avec ses parents, il y eut une sorte de connexion. Un lien très fort entre les individus. Au moment où le jeune garçon les vit, il leur fit un grand sourire rempli d’amour et de bonté. Pour un nouveau né, c’était très surprenant, même presque impossible à croire, mais c’était bel et bien un sourire. À ce moment, les nouveaux parents décidèrent de le nommer Élan, qui veut dire « amical ». Comme cadeau de bienvenu sur terre et pour remercier la dame tombée du ciel et créatrice du monde, les parents Hurons offrirent à Élan une chienne. Comme elle ressemblait énormément à un loup, ils la nommèrent Magena, qui veut dire dans la langue Wendat: lune.

Huit ans plus tard, Élan était devenu beaucoup plus fort. Entraîné à la chasse et à la pêche, il était maintenant le jeune homme le plus apprécié du village. Il était tellement serviable et aimable que les gens l’adoraient. Bien sûr, Magena en était pour quelque chose. Il l’accompagnait vingt-quatre heures par jour dans toutes ses péripéties.Un jour, un vieux chasseur du village dit à tout le monde que les animaux étaient rares et les récoltes, de moins en moins nombreuses. Bien sûr, personnes ne l’écouta. Trois mois plus tard, le jeune Élan maintenant âgé de huit ans se rendit près du grand fleuve à l’endroit précis de leurs champs de culture. Bien sûr, le chef Huron avait eu la brillante idée de pratiquer l’agriculture près du principal court d’eau parce que les terres étaient bien plus fertiles à cet endroit, et il avait raison. Mais ce jour, tous les gens étaient au désespoir. Il y aurait dû avoir de beaux et grands épis de maïs depuis longtemps. De même pour les haricots, les courges et les tournesols. La prophétie du vieil homme se réalisa. La chasse était pénible, on attrapait parfois un ou deux lapins ce qui nourrissait seulement une petite famille, et il n’y avait plus de légumes. Ce peuple Huron devint en crise de famine. Le petit Élan était en état d’alerte comme tous les autres autochtones.

Quelques jours plus tard, Élan ne trouvait plus sa chienne. Il alla voir dans sa maison longue, mais les autres familles habitantes la même résidence ne l’avait pas vu. Le jeune homme apprit alors que le chef avait ordonné de se nourrir tous les animaux de compagnies du village pour ne pas mourir de faim. Élan accourut à l’abattoir pour y découvrir que Magena avait perdu vie. Il fondit en larme et alla se réfugier dans la forêt pour pouvoir réfléchir seul. Il était furieux et très triste. Le garçon venait de perdre sa meilleure amie. Par contre, il ne resta pas longtemps en compagnie des arbres, car une tempête approchait. Il dut alors aller se cacher dans la maison longue qu’il habitait. En regardant par une craque dans l’écorce qui recouvrait la maison, Élan vit de fortes rafales de pluie et de vent à l’extérieur. Il crut même apercevoir dans le vent une tête de chien ou de loup, mais le jeunot crut que c’était son imagination. Une fois la tempête terminée, Élan alla à l’extérieur pour constater l’ampleur des dégâts et apprit que plusieurs personnes avaient disparu.

Deux jours après, pour se consoler de sa chienne qu’il n’avait toujours pas oubliée, il alla construire des crosses pour pratiquer son sport favori. Le jeune homme se mit à assembler des pièces de son outil sportif et entendit un bruit. Il sentit un vent froid dans son dos. Il se revira et vit un chien sous forme de vent. Il reconnut Magena, qui était un esprit. Elle sauta sur le jeune garçon pour l’attaquer. Élan comprit qu’elle était revenue pour se venger et qu’elle avait un rapport avec les nombreuses disparitions. L’esprit sauta à nouveau au coup d’Élan et débuta une lutte interminable entre l’homme et la bête. Le garçon la repoussait, mais elle revenait aussitôt. Il eut l’idée de se défendre avec la corde et les bouts de bois qu’il utilisait pour construire sa crosse. Soudain, sans s’en rendre compte, il forma un rond avec des branches minces et entrecroisa la corde dans ce dernier. À ce moment, la bête disparut et une petite bille noire apparut au milieu du cercle de bois.

En ce jour, Élan n’avait aucune idée qu’il allait inventer le capteur de rêve. Cette invention était à l’origine utilisée seulement par les autochtones, mais aujourd’hui, tout le monde peut s’en procurer un. Bien sûr, le capteur de rêve à subit quelques modifications avec le temps, il est devenu bien plus attrayant. Encore aujourd’hui, les autochtones utilisent cette technique pour éloigner les mauvais esprits. Par contre, de nos jours, il ne sert plus vraiment à éloigner les esprits, mais plutôt à assurer que les petits Hurons passent une bonne nuit sans cauchemars.


avatar
Romance
Admin

Messages : 535
Date d'inscription : 25/11/2011
Age : 56

http://ailesdutemps.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum