Etudes sur les effets du reiki aux USA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etudes sur les effets du reiki aux USA

Message  Romance le Lun 9 Avr - 8:17

Usui Mikao dit dans le Reiki Ryoho Hikkey que « le corps et l’esprit ne font qu’un ». Des études récentes dans le monde scientifique commencent à accréditer cette déclaration.

Les impulsions du cerveau et du corps, et leur rôle dans la stimulation de la guérison, peuvent aujourd’hui être mesurés, permettant une meilleure compréhension du Reiki par la communauté médicale.

Le Toucher Thérapeutique introduit par Dolores Krieger en soins infirmiers dans les années 1970 a accru l’intérêt du monde médical pour d’autres systèmes énergétiques comme le Reiki. Cela a aussi stimulé la quantité de recherches qui ont récemment été entreprises sur le Reiki et d’autres formes de travail énergique.

Le système Reiki est également admis dans les hôpitaux à travers le monde. Les patients peuvent souvent soit se faire accompagner de leur praticien Reiki soit profiter du praticien mis à leur disposition par l’hôpital.

L’article « Le premier praticien Reiki en péri-opératoire » par Jeanette Sawyer en 1988 dans le Journal A.O.R.N. (association des infirmières et infirmiers péri-opératoires) décrit les étapes qui ont permis à un praticien Reiki de pouvoir être présent à la demande d’un patient au cours d’une laparoscopie.



En 1988, les patients ont eu la possibilité de recevoir 15 minutes de Reiki avant et après leur opération chirurgicale. Plus de 870 patients ont pris part à ce test. Il a été constaté moins d’utilisation d’anti-douleurs, des séjours plus courts à l’hôpital et une augmentation de la satisfaction des patients. Cela a été discuté dans l’article, «Utilisation du Reiki pour aider les patients en soins chirurgicaux» (titre original : Using Reiki to Support Surgical patients) par Patricia et Kristin Aladydy dans un journal de soins infirmiers.

Le Dr Mehmet Oz, chirurgien cardiaque, a utilisé le Reiki sur ses patients grâce à la participation de Julie Motz. Ces patients avaient reçu des greffes cardiaque et avait subi une opération à cœur ouvert. Julie a traité 11 patients au total et aucun d’eux n’a déclaré la dépression post-opératoire habituel. Les patients n’ont pas eue les désagréments post-opératoires habituels et n’ont connu aucun rejet d’organe. Julie Motz a relaté cette expérience dans son livre, ‘Hands of Life’.Il ya de nombreux aspects du Reiki qui sont à l’étude aujourd’hui. Certains pour voir si le Reiki accélère la guérison, d’autres pour voir si, comment et qui il détend, pour mesurer les champs biomagnétiques et pour vérifier le concept de guérison à distance.
Voici un essai bien connu pour examiner l’effet du Reiki sur les niveaux sanguins de l’homme

Le taux d’hémoglobine de l’homme et le Reiki: une perspective physiologique de Wetzel Wendy (1989). Publié dans « Journal of Holistic Nursing » 7(1), 47-54.

Objectif: Le but de cette étude est d’examiner les effets du Reiki sur les taux d’hémoglobine et d’hématocrites de l’homme.

Procédure : Les taux d’hémoglobine et d’hématocrite de 48 adultes participant à un stage de niveau 1 ont été mesurées. Données démographiques et motivation ont également été examinés. Un groupe témoin non traité a été utilisé pour comparer les changements du taux d’hémoglobine et d’hématocrite dans des circonstances normales.

Après le test il ya eu des changements significatifs dans le premier groupe : 28% connaissent une augmentation de leur taux et les autres ont enregistré une baisse. Il n’y avait aucun changement pour le groupe témoin non traité dans un délai identique.

Conclusions : Le Reiki a un effet physiologique mesurable. Les données appuient l’hypothèse que l’énergie peut être transférée entre les individus aux fins de guérison, d’équilibre, et d’augmentation de bien-être.
Certaines personnes ont constaté que leurs niveaux de sang a augmenté tandis que pour d’autres ce taux est descendu ce qui est compatible avec la notion que le Reiki permet de rééquilibrer chaque individu individuellement et personnellement.

Test Reiki sur des patients souffrant de maladies chroniques en utilisant le dépistage électrodermale.

L‘efficacité du Reiki : amélioration des fonctions nerveuses, surrénales et de la rate, telle que quantifiée grâce au dépistage électro-cutanée, par Hartwell Betty et Brewitt Barbara publié dans la revue Alternative Therapies, Juillet 1997, vol. 3, No. 4, p. 89

Objectif : Le but de cette étude est d’évaluer les effets thérapeutiques des traitements Reiki sur les maladies chroniques en utilisant le dépistage électrodermale.

Procédure : Cette étude a été réalisée sur cinq patients atteints de maladies graves et chroniques : Le lupus, la fibromyalgie, le goitre thyroïdien, et la sclérose en plaques. Ils ont reçu onze fois une heure de traitement Reiki sur une période de 10 semaines, en utilisant 4 praticiens différents de niveau 2 et un maître de Reiki. Ces praticiens de Reiki ont utilisés exactement les mêmes positions des mains lors des traitements y compris pour les régions neuro-vasculaire sur le crâne, les points neuro-lymphatic sur le tronc et les points des chakras mineurs sur les membres. Pas d’autres traitements médicaux conventionnel ou alternatifs ont été donnés au cours de cette période. Initialement, trois traitements consécutifs ont été donné, puis un traitement par semaine pendant huit semaines.

Conclusions : Les patients ont été testés à trois reprises pendant l’étude.
1. Avant l’étude a commencé.
2. Après leur troisième traitement.
3. Après leur dernier traitement.

La résistance électrique de la peau de chaque individu a été mesuré à trois points d’acupuncture sur les mains et les pieds. Au point cervical/thoracique, les mesures qui étaient de 25% inférieur à la normale sont revenues à la normale.

Les mesures surrénales qui étaient de 8,3% inférieures à la normale sont revenues à la normale – l’amélioration à commencé à partir la moitié des séances.

Les mesures de la rate qui étaient de 7,8% inférieures à la normale sont revenues à la normale après seulement trois séances.

Tous les patients ont signalé une grande détente après les traitements Reiki, une diminution de la douleur et une augmentation de la mobilité.



Les essais qui suivent concernent l’effet du Reiki sur la douleur et autres symptômes.

La douleur, l’anxiété et la dépression chez les malades chroniques avec le Reiki Healing Linda J. Dressen et Sangeeta Singg Publié dans Subtle Energies and Energy Medicine Journal, Vol. 9, n ° 1: 1998

Objectif : mesurer les résultats du Reiki et son effet sur la douleur, l’anxiété et la dépression chez les patients souffrant de maladies chroniques.
Procédure : 120 patients souffrants depuis au moins 1 an ont été traîtés.

Les problèmes représentés : maux de tête, maladies cardiaques, cancer, arthrite, ulcère, asthme, hypertension et VIH.

Quatre styles de traitements différents ont été réalisés sur 3 groupes de 20 personnes.

Les 4 styles de traitement ont été : le Reiki, la relaxation musculaire progressive, pas de traitement et un faux traitement Reiki. Chacun des groupes a reçu 10 traitements de trente minutes, deux fois par semaine pendant 5 semaines.

Les patients ont été examinés avant et après la série de traitements. Les patients ayant bénéficié du Reiki ont été examinés 3 mois après la fin du traitement.

Appréciation : Le Reiki s’est avéré significativement supérieure (p.0001-04) à d’autres traitements sur 10 des 12 variables.

3 mois après on constatait que ces changements étaient constants, avec une diminution importante de la douleur (p.0006) qu’elle soit physique (p.0003) ou affective (p.02).

Conclusion : des effets significatifs du Reiki sur l’anxiété, la douleur et la dépression sont présentés ici. Certaines variables possibles n’ont pas été contrôlés.

L’utilisation du Reiki pour gérer la douleur : un rapport préliminaire alta.karino @ cancerboard.ab.ca Cross Cancer Institute, à Edmonton, Etats-Unis publiés dans Cancer Prev Control 1997 ; 1 (2) :108-13
Objectif : examiner l’utilité du Reiki comme une alternative au traitement par opiacés dans le traitement de la douleur. Il s’agissait d’une étude pilote.

Procédure : 20 volontaires souffrant de douleurs pour une variété de raisons, y compris le cancer. Un unique praticien de niveau 2 pour tous les traitements Reiki.

La douleur a été mesurée en utilisant à la fois une échelle visuelle analogique (EVA) et une échelle de Likert immédiatement avant et après chaque traitement Reiki.

Conclusions : Les deux instruments ont montré une très significative (p 0,0001) diminution de la douleur après les traitements Reiki.

Ces essais sont intéressant pour savoir s’il est possible d’évaluer l’expérience d’un traitement de Reiki en utilisant des procédures d’essais expérimentaux normaux.

L’expérience d’une séance de Reiki Engebretson J, Université DW Wardell de Texas Health Science Center à Houston, USA Publié dans Alternative Therapies in Health and Medicine. 8: 48-53, 2002

Objectif : explorer les expériences des bénéficiaires du Reiki de manière à contribuer à la compréhension de la popularité des thérapies par le toucher et peut-être préciser des variables pour les études futures.
Procédure : Tous les traitements Reiki étaient de 30 minutes et réalisés dans un local insonorisé, par un Maître Reiki.

Immédiatement après le traitement dans une pièce calme attenant à la salle de traitement, on enregistrait les impressions des bénéficiaires des traitements. Les bénéficiaires sont généralement des volontaires sains qui ne connaissaient pas le Reiki auparavant.

Conclusions : Les destinataires décrivent un état de conscience plus ouvert pendant le traitement. Dans le même temps, ils ont connu des phénomènes sensoriels et symboliques.

Conclusions : la conscience et l’expérience paradoxale qui se produisent dans la guérison rituelle varie en fonction de la nature globale et la variation individuelle de l’expérience de la guérison. Ces résultats suggèrent que de nombreux modèles linéaires utilisés dans la recherche de thérapies par le toucher ne sont pas assez complexe pour saisir l’expérience des bénéficiaires.





Cet essai n’est pas particulier au Reiki, mais traite de l’efficacité de la guérison à distance, pertinente pour les praticiens Reiki.

Une étude randomisée en double aveugle, de l’effet de guérison à distance, sur une population touchée par un SIDA avancé, Sicher Fred, Elizabeth Targ, Dan Moore II, et Helene.S. Smith Publié dans the Western Journal of Medicine, Décembre 1998, Vol. 169, p. 356-363.

Objectif : déterminer l’effet de guérison à distance sur les malades du SIDA au cours d’une étude de six mois en double aveugle.

Procédure : Quarante patients atteints du SIDA ont été divisés au hasard en deux groupes. La moitié des patients ont reçu un traitement à distance en plus de leurs soins médicaux habituels. Ils n’ont pas dit qu’ils recevaient ses soins. 40 guérisseurs à divers endroits des États-Unis avec une moyenne de 17 années d’expérience ont été choisi pour participer à l’expérience.

Les guérisseurs pratiquent une variété de méthodes de guérison, y compris chrétiens, juifs, bouddhistes, Native American, le chamanisme, la méditation, et la bioénergétique.

Chacun des patients traités a reçu un soin à distance d’une heure par jour pendant six jours de 10 guérisseurs différents ( chaque guérisseur à donc effectué 6 soins), étalés sur une période de dix semaines.

Résultats : Après six mois, les patients traités avaient significativement moins de consultations externes et d’hospitalisations, moins de maladies graves, moins de maladies nouvelles, et une amélioration de l’humeur.

article d’origine : http://www.articlesbase.com/religion-articles/scientific-studies-on-reiki-38454.html
avatar
Romance
Admin

Messages : 535
Date d'inscription : 25/11/2011
Age : 56

http://ailesdutemps.forumsgratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum